Collège des Campelières : début de la reconstruction d’ici à 2021

Collège des Campelières : début de la reconstruction d’ici à 2021

26 octobre 2016

Dernier établissement de type “Pailleron” du département, le collège des Campelières va faire l’objet de travaux d’ici à 2021. Une excellente nouvelle ! Voici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

Qu’est-ce qu’un établissement de type “Pailleron” ?
Dans la France des années 1960, explosion démographique et prolongement de la scolarité obligatoire obligent, de nombreux collèges sortent de terre. Parmi eux, cinquante-sept disposent d’installations à structure métallique dites désormais “Pailleron”, du nom du collège ayant brulé en 1973 dans le XIXe arrondissement de Paris.

Le collège des Campelières représente-t-il un danger pour vos enfants ?
Non. S’il est exact qu’il ne répond plus aux normes actuelles, il reste bien entretenu et tous les éléments d’alerte et de sécurité sont opérationnels. Par conséquent, il ne représente aucun danger pour les enfants et le personnel enseignant qui le fréquentent.

Quand sera-t-il reconstruit ?
La Ville de Mougins a reçu l’assurance de la part d’Eric Ciotti, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, que le chantier sera lancé durant le mandat en cours, soit d’ici à 2021, la démolition puis la reconstruction du collège des Campelières étant une “priorité”.

Différentes rencontres pour établir un plan d’action ont ainsi eu lieu. La mise en branle de ce projet est étroitement lié à l’avancée d’un autre chantier : celui du collège de Pégomas. Tant que sa construction ne sera pas achevée (livraison prévue pour 2018), les travaux du collège des Campelières ne pourront pas commencer.

Les différentes instances doivent aussi, au préalable, se pencher sur l’épineuse question des effectifs. Des effectifs qui (le collège des Campelières accueille aujourd’hui près de 900 élèves) pourraient être revus à la baisse.

Quel projet ?
La municipalité entend profiter de l’occasion pour repenser entièrement l’îlot du collège des Campelières qui s’étend sur trois hectares. Un projet d’intérêt général, avec une zone d’habitation mixte comprenant logements aidés pour actifs et commerces ainsi que la création d’un parking relais, est en effet envisagé.