Richard Galy : “Une aventure humaine”

Richard Galy : “Une aventure humaine”

20 février 2017

Le maire de Mougins, également conseiller régional et 1er vice-président de la communauté d’agglomération Cannes Pays de Lérins, dresse le bilan des principales actions menées par la Ville en 2016 et dévoile les grands projets à venir.

CŒUR DE MOUGINS

Le projet d’une vie de maire ! Réaliser ce centre-ville moderne et fonctionnel, entre le quartier du Val et celui de Tournamy, est une ambition que je nourris depuis de nombreuses années maintenant. Alors, bien sûr, j’entends ici et là certains s’interroger : pourquoi Cœur de Mougins n’est-il pas encore sorti de terre ? La raison est simple, j’ai souhaité recourir à une négociation à l’amiable pour l’achat des terrains plutôt que de procéder à une déclaration d’utilité publique ou à l’expropriation de particuliers ou d’entreprises résidant sur des terrains voués à devenir la propriété de la Ville dans le cadre de ce chantier.
Aujourd’hui, nous avons acquis plusieurs unités foncières. Je pourrais donc présenter, d’ici quelques mois, la synthèse de ce projet composé de logements pour actifs, de commerces de proximité, d’un cinéma, d’un parking, d’une promenade urbaine aménagée – véritable espace partagé entre piétons et cyclistes –, d’un espace dédié à la convivialité, d’une ligne de bus à haut niveau de service et d’un tout nouveau centre administratif regroupant l’ensemble des services afin d’apporter plus de proximité dans les démarches des administrés.

SÉCURITÉ

La sécurité des Mouginoises et des Mouginois a toujours été l’une de mes préoccupations principales, si ce n’est LA principale ! Depuis 2001, pléthore de décisions émanant de la Ville ont, par conséquent, afflué dans ce sens. Mais cet engagement, fort, a encore été accentué par les récents actes terroristes perpétrés sur notre territoire. Je pense, bien sûr, aux attentats de janvier et novembre 2015 à Paris et à celui qui a meurtri nos voisins et amis niçois le 14 juillet dernier.
État d’urgence oblige, la sécurité a été renforcée ces deux dernières années devant les crèches et les groupes scolaires de la commune – elle le sera encore davantage dans les semaines à venir avec la présentation d’un nouveau plan de sécurité –, les complexes sportifs, les lieux de culte et lors des manifestations culturelles et sportives. J’ai aussi pris la décision d’en annuler d’autres comme l’élection de Miss Côte d’Azur à l’Eco’Parc ou le concert Pour l’amour du jazz, place du Marché Neuf.
Toutes les mesures prises en 2016 et les effectifs – 25 gendarmes, 65 policiers municipaux, 76 sapeurs-pompiers, 37 bénévoles de la réserve communale de sécurité civile, autrement dit plus de 200 personnes travaillant chaque jour pour votre sécurité – seront maintenus. Mieux, Mougins va se doter de nouvelles caméras de vidéoprotection.
Enfin, et parce que la sécurité est l’affaire de tous, je ne peux que me féliciter de voir le nombre de chaînes de vigilance s’accroître chaque année à Mougins. Nous en sommes aujourd’hui à cinquante-et-une, soit 760 foyers. C’est remarquable !

CULTURE

Dans un peu moins d’un mois, Scène 55 ouvrira officiellement ses portes ! La concrétisation d’un rêve répondant à une attente de longue date des Mouginoises et des Mouginois, désireux de posséder une structure culturelle digne de ce nom sur leur commune.
Scène 55 va permettre à la ville de changer de dimension. D’ambitions aussi, devenant naturellement l’une des places fortes de la culture azuréenne. Grâce à sa programmation éclectique d’abord – la culture se devant d’être de qualité sans pour autant être un domaine réservé, Scène 55 sera un lieu rassembleur – où musique, danse, théâtre, marionnette, cirque, projections de films ou de documentaires et conférences se croiseront voire s’entremêleront. Grâce à son école de musique ensuite, ses ateliers de pratique artistique, ses studios d’enregistrement, sa salle d’exposition, son patio convivial et son espace de restauration.
La construction de ce lieu pluridisciplinaire, subventionné par le conseil régional et le conseil départemental, est un choix fort de la municipalité qui, dans un contexte économique difficile suite à la baisse des dotations de l’État, n’a pas hésité à investir plus de quinze millions d’euros – sans recours à l’emprunt et sans augmenter les impôts locaux – pour initier un projet de grande ampleur.
Mais la culture, à Mougins, ne se résume pas à Scène 55. Le festival Un hiver en musique, qui s’est achevé le 5 février dernier, a été un succès public et critique ; le traditionnel cycle de conférences Penser en Liberté débutera le 23 mars ; le Festival de musique Notre-Dame-de-Vie reviendra cet été pour une nouvelle édition dans le cadre enchanteur des jardins de la chapelle… Sans oublier, bien sûr, la douzième édition des Étoiles de Mougins qui accueille cette année Daniel Boulud, chef étoilé basé à New York, en qualité d’invité d’honneur. Un festival qui, d’année en année, acquiert une dimension internationale, permet de faire connaître Mougins à travers monde et fait ma fierté !

SPORT

Dans ce domaine également, les motifs de satisfaction sont multiples ! Le Comité Régional Olympique et Sportif de la Côte d’Azur vient, d’ailleurs, de décerner à Mougins le « Label Ville Sportive », mention « Or ». Une distinction qui est le fruit des engagements pris par la Ville depuis maintes années : investissement financier, création et rénovation de complexes sportifs, mise en place de nouvelles manifestations – à l’instar de l’Urban trail, la dernière en date – amplification des relations entre les clubs et les services municipaux, renforcement de la dynamique associative, égalité des chances… C’est la preuve du bien-fondé de notre politique.
En 2016, la Ville a octroyé plus de 425 000 euros de subventions à ses vingt-quatre associations sportives. Parce que je crois, qu’au-delà du bien-être physique, le sport est un moyen, particulièrement pour les plus jeunes, d’intégration et d’accomplissement personnel. Après, lorsque l’un de nos clubs réalise un exploit, c’est la cerise sur le gâteau ! A ce titre, je tiens à féliciter les volleyeuses du MOM VB qui viennent de réaliser un formidable parcours en Coupe de France (défaite en demi-finale contre Aix-Venelles) après avoir brillamment remporté la Coupe de France Fédérale en 2016.

FINANCES

L’équipe municipale et moi-même nous étions fixés quatre objectifs pour l’année 2016 : maîtriser les frais de gestion, investir sans recourir à l’emprunt – à l’exception de Cœur de Mougins –, trouver des subventions extérieures et ne pas augmenter les taux communaux pour la vingtième année consécutive. Je suis fier de constater que ces quatre engagements ont été respectés. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si la Direction Départementale des Finances Publiques des Alpes-Maritimes (DDFIP) a tenu à féliciter la Ville en lui attribuant la note de 19,54/20 pour la qualité de ses comptes. Un score largement supérieur à la moyenne départementale qui est de 15,76.
Cette excellente note, c’est la traduction de la bonne gestion des finances de la Ville et de la bonne utilisation des impôts locaux des administrés qui, pour la vingt-et- unième année consécutive, n’augmenteront pas.

TRAVAUX

Mon objectif est simple : accompagner Mougins dans la modernité sans trahir son histoire ni son identité, celle d’une ville-jardin. Les travaux qui seront menés en 2017 sur la commune s’inscrivent dans cette optique. Une piste mixte piétons-cyclistes va ainsi voir le jour avenue du Général-de-Gaulle, entre le rond-point Saint-Basile et le chemin du Défends. Une avenue du Général-de-Gaulle où la voirie sera élargie au niveau du chemin du Pigeonnier et où des places de stationnement seront créées. De places de stationnement, il en sera aussi question chemin du Château tout comme d’un rétrécissement de voie et d’une pose de chicanes entre le passage de l’autoroute A8 et le chemin des Campelières. Une demande de réfection des enrobés du boulevard Georges-Courteline et de l’avenue du Moulin de la Croix a été adressée au conseil départemental. Comme convenu dans le cadre du projet Cœur de Mougins, le Skate Park va être transféré à proximité du rond-point de Tournamy, en contrebas du Bike Park. Quant au clos bouliste, il prendra place sur le parking de l’Hubac IV, au pied du village. Enfin, je ne peux que me réjouir de la suppression définitive, en cours de réalisation, du PN5, entre notre commune et celle de Mouans-Sartoux, pour laquelle je me bats depuis de longues années. Cette suppression va entraîner la conception d’un cheminement réservé aux modes doux, en surélévation par rapport à la chaussée pour respecter les normes PMR (Personne à Mobilité Réduite) et sécuriser tous les utilisateurs.

PRÉVENTION DES RISQUES MAJEURS

Suite aux intempéries qui ont endeuillé Mougins et l’ouest des Alpes-Maritimes dans la nuit du 3 au 4 octobre 2015, la municipalité a multiplié les travaux de mise en sécurité : réseaux d’eaux usées et pluviales curés, reconstruction de deux cents mètres de canalisation, enlèvement d’embâcles et réalisation de pistes d’accès sur trois kilomètres dans les vallons, reconstruction de nombreux soutènements…
Mais, pour lutter efficacement contre le risque inondation, la Ville a, au surplus, décidé d’adapter son PLU (Plan Local d’Urbanisme) afin d’améliorer et de renforcer ses dispositifs de prévention. Cette modification permettra notamment une meilleure gestion des eaux pluviales et une lutte contre l’imperméabilisation des sols. L’implantation des futures constructions par exemple, actuellement autorisées à cinq mètres des vallons, se fera à dix ou quinze mètres minimum selon les cas ; les ouvrages réduisant le lit des vallons ou modifiant leurs berges seront interdits ; les surfaces traitées en espaces verts seront augmentées de 10 % afin de limiter l’imperméabilisation des sols dans les zones habitées…

ENVIRONNEMENT

En matière de politique pro-environnementale, Mougins a toujours été en avance sur son temps. Tous ses projets sont réfléchis conséquemment, la preuve encore avec Scène 55, une écoconstruction à l’isolation renforcée pour mieux conserver la chaleur, dotée d’un système de récupération des eaux pluviales… Cette politique a d’ailleurs été saluée par le conseil départemental qui a attribué à la Ville le trophée Climat-Energie « Bronze » pour le travail effectué au cours de ces trois dernières années et par la commission d’évaluation Bâtiment Durable Méditerranéen qui lui a décerné une médaille d’argent.
Parmi les nouveautés attendues en 2017, la municipalité accueillera quatre nouveaux ânes-débrouissalleurs et poursuivra le renouvellement de son parc automobile en remplaçant les véhicules jugés énergivores et polluants par des véhicules propres. Deux Renault Zoe viendront donc compléter ce parc après les deux dernières déjà acquises en 2016. Par ailleurs, la Ville va mettre en place des jardins familiaux et un Jardin des naissances. Les premiers permettront aux Mouginoises et Mouginois qui le désirent de bénéficier d’un espace naturel pour y cultiver un potager. Quant au second, il soulignera la naissance ou l’adoption de tout enfant sur la commune par la plantation d’arbres. Ce dernier projet a pour objectif de réhabiliter des parcelles biologiquement pauvres et de renforcer la biodiversité communale.

QUALITÉ DE VIE

A l’instar d’autres municipalités des Alpes-Maritimes et plus généralement de l’Hexagone, Mougins a décidé d’intensifier sa lutte contre l’incivisme. Pour ce faire, une campagne de communication a été initiée dans différents lieux « stratégiques » de la commune comme le village, l’étang Fontmerle, à proximité des aires de jeux… L’objectif, c’est de sensibiliser, à très court terme, les administrés et les visiteurs aux bons gestes à adopter. Mais aussi de les prévenir qu’ils encourent des amendes en cas de non-respect de ces simples règles de vie.
Dans une démarche de promotion et de protection de la santé de tous, j’ai également reçu, au mois de juillet, Maurice Schneider, président du comité départemental de la Ligue contre le cancer, afin de signer une convention de partenariat. Seize espaces extérieurs sans tabac ont dans la foulée été instaurés aux quatre coins de la ville et une signalétique spécifique a été installée à proximité des lieux concernés.

PROXIMITÉ

J’appréhende mon engagement en tant que maire comme une belle aventure humaine au service de la population. C’est pourquoi, dans un souci d’améliorer et de simplifier la communication entre les services municipaux et les administrés, de tisser une toile entre eux, la Ville a lancé, en mai dernier, Allô Mairie (1). Dans le but d’écouter les doléances des Mouginoises et des Mouginois, de les analyser et d’y répondre dans un laps de temps restreint. Autrement dit, l’assurance pour les habitants de voir leurs requêtes prises en compte rapidement et efficacement. D’ailleurs, à ce jour, près de 1 500 doléances ont été enregistrées et plus de 1 200 ont été traitées. C’est la preuve que ce système fonctionne.

1. 04 92 92 58 58 / allomairie@villedemougins.com

SOLIDARITÉ

Parce qu’être maire, c’est être dans l’action et pas seulement dans le verbe, je ne peux qu’être heureux des initiatives menées par la Ville en terme de solidarité en 2016. Trois d’entre elles méritent, à mes yeux, une attention toute particulière : l’ouverture d’une classe ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) à l’école élémentaire Saint-Martin, facilitant la scolarisation d’élèves en situation de handicap dans le premier et le second degré sous la houlette d’un enseignant spécialisé et d’un AVSM (Auxiliaire de Vie Scolaire Mutualisé) ; le lancement d’un comité consultatif sur les addictions, amené à sensibiliser et à prévenir les Mouginoises et les Mouginois sur ces dernières ; la création de Mougins Handicap Infos, un espace situé dans les locaux du CCAS (centre communal d’action sociale) permettant aux personnes concernées par le handicap d’être informées, conseillées et accompagnées dans leurs démarches administratives.