Actualité

Culture et loisirs

Le confinement n’a pas empêchés les enfants mouginois à participer à l’opération « La Grande Lessive ». Cette installation artistique éphémère bi annuelle, permet à chacun de voir exposer son travail artistique sur une corde à linge dans les rues, devant les écoles, dans les jardins publics… Le 26 mars dernier, les écoliers mouginois mais aussi les enfants des IME n’ont pas dérogé à la tradition et ont accroché leurs œuvres, chez eux cette fois-ci.

Nous vous proposons aujourd’hui de continuer à faire vivre cette Grande Lessive par un « accrochage virtuel » sur notre site internet des oeuvres des petits Mouginois.

Il ne vous reste plus qu’à admirer le travail !

 

Un mot sur La Grande Lessive®

La Grande Lessive est une installation artistique éphémère faite par tous, tout autour de la Terre, au moyen de réalisations plastiques de format A4 (dessins, peintures, images numériques, collages, poésies visuelles, etc.) conçues à partir d’une invitation commune, avant d’être suspendues à des fils tendus dans des espaces publics ou privés à l’aide de pinces à linge. Ses objectifs sont la promotion de la pratique artistique, de l’éducation et de l’enseignement artistiques, le soutien à la création contemporaine et le développement du lien social.

Créé en 2006 par la plasticienne Joëlle Gonthier, cet événement qui a lieu deux fois par an, est rendu possible par un travail en équipe pendant toute l’année.

La Grande Lessive® est une marque déposée.

Gorille, rhinocéros, babouins, guépard, lions, buffles, loups… Une vingtaine d’animaux de plusieurs mètres de haut ou de long, sculptés par Davide Rivalta, en liberté dans les rues Mouginoises…

Tous rencontrés en captivité lors de voyages, les animaux sculptés par Davide Rivalta s’émancipent de leur cage et retrouvent leur liberté grâce au travail de l’artiste. Faite de bronze ou d’acier, d’aluminium ou de résine, la ménagerie est libérée de ses chaines et de ses bourreaux et lâchée dans les ruelles de Mougins village et les jardins de la chapelle Notre-Dame de Vie. Un rhinocéros, a quant à lui, continué sa course jusqu’à l’esplanade de Scène 55. Volontairement posés sans socle, disposés dans des espaces non clos, le message de l’artiste est clair : rendre hommage aux modèles de ses œuvres qu’il a croisés sur son chemin.

Ces animaux toujours captifs, enlevés comme par magie, celle de l’art, pour vivre sur nos places, dans nos ruelles, une nouvelle réalité. Et la surprise de taille sera à voir, place du Lieutenant Isnard où une bête de 3m de haut et  de plus d’une tonne de bronze en émerveillera plus d’un !

Les « Visiteurs inouïs » de Rivalta, font également l’objet d’une exposition photographique, à l’espace culturel. On les découvre ici, immortalisés par l’artiste, avant qu’il ne leur rende leur liberté par la sculpture.

Une vingtaine d’oeuvres

L’expo se compose d’une vingtaine de sculptures. Le visiteur pourra, en autres, croiser sur son chemin, deux lions pesant 800 kg et mesurant près de 3m50 de longueur ou encore un troupeau de buffles dans les jardins de la Chapelle Notre-Dame-de-Vie. Mais la surprise sera place du lieutenant Isnard avec la « bête » de 3m de hauteur et sa tonne de bronze.

 

L’artiste

Davide Rivalta (Bologne 1974)

Il a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Bologna jusqu’en 1996, en expérimentant la sculpture, le dessin et la peinture. En 1998, il gagne le concours pour l’inclusion d’une œuvre d’art dans la cour du Palazzo di Giustizia à Ravenna. Depuis lors, il reçoit plusieurs commandes publiques pour des installations permanentes à Ravenna, Rimini, Trieste et Neuchâtel. Parallèlement, il expose dans de nombreux musées: au GAM de Bologna et au MAN de Nuoro, au MARCA de Catanzaro, à la Galleria Civica de Modena, au MAMBO de Bologna et à la Civica à Trento. Il  expose au Kunstlerhaus Palais Thurn und Taxis à Bregenz en 2006, à Strozzina et à  Villa Romana à Firenze en 2009 et 2011, au musée de la Basilique  Santa Maria delle Grazie à San Giovanni Valdarno, au Palazzo Te de Mantova en 2016 et à la Galerie Nationale d’ Art moderne et Contemporaine de Roma en 2016, 2017 et 2019. En 2010, il  participe à la première Aichi Triennale Arts and Cities à Nagoya, en 2015 à Icastica à Arezzo et à la Biennale de Rimini, en 2016 à Arte alle Corti à Torino et en 2019 à la XXII  Triennale de Milano.

En 2017, il  commence à placer des sculptures monumentales dans des milieu urbains à Antibes, puis en 2018 à Neuchâtel et à Gstaad. En 2019, il expose à Friedhof am Hörnli à Reihen et au Forte Belvedere à Firenze.

Monumental – Visiteurs inouïs Du 07 mars au 27 septembre Visite libre dans les rues du Village, à la chapelle Notre-Dame de Vie et Scène 55.

📚 La boîte à livres de Mougins-le-Haut, proposée et décorée par le Conseil Municipal des Jeunes, puis fabriquée par les menuisiers de la mairie de Mougins, est désormais accessible 14/24h et 7/7j. Elle est située rond-point de la place des Arcades.

N’hésitez pas à en user, en abuser, échanger et partager vos livres préférés.

Les inscriptions pour les stages de vacances des Ateliers d’Expression Artistique de Mougins sont ouvertes du 3 au 17 février.

Au programme :​

Création parfum

Avec Corinne Marie Tosello
Les fleurs d’hiver aux notes poudrées : Violette, Mimosa et Poudre de Riz
JOUR 1 : LE MIMOSA : description, découverte de l’essence et création d’un parfum autour du mimosa et des notes poudrées
JOUR 2 : La VIOLETTE : description, découverte de l’essence et création d’un parfum autour du mimosa et des notes poudrées
Ouvert aux enfants de 7 à 12 ans
Mardi 18 – Mercredi 19 –  de 10h à 12h à Mougins Le Haut
Tarifs : 28€ pour les mouginois et 32€ pour les hors commune

 

Arts plastiques

Avec Seraphine Vaneph
 » Masques et compagnie » création de masques de carnaval
ouvert aux enfants de 6 – 11 ans
Mardi 18 – mercredi 19 – jeudi 20 février  de 10h à 12h
Tarifs : 42€ pour les mouginois et 48€ pour les hors commune

Poterie

Avec Alain Prat
 » bille de clown » Tournage et modelage
ouvert aux enfants de 7 à 12 ans
Mardi 18 – mercredi 19 – jeudi 20 février  de 10h à 12h
Tarifs : 42€ pour les mouginois et 48€ pour les hors commune.

 

Inscriptions : jusqu’au 17 février 2020
Sur place du lundi au vendredi de 14h30 à 18h ou sur mougins.fr , dossier à retourner dument complété à :
Scène 55 – 55, chemin de faissole
06250 Mougins – 04.92.18.50.02
Chèque à l’ordre de regie de recettes des affaires culturelles

+ d’infos sur les Ateliers d’Expression Artistique de Mougins

Ombragée l’été, percée de rayons de soleil l’hiver, une petite balade en bordure du canal de la Siagne, c’est toujours une bonne idée. Et ça tombe bien, on vous propose un petit tour entre la Chapelle Notre-Dame de Vie et l’Étang de Fontmerle.

Toute douce ou plus rapide si le cœur (et le corps) vous en dit. On laisse la voiture (ou son vélo électrique) sur le parking de la chapelle, on prend un chemin situé en contrebas pour rejoindre le canal, environ 30 mètres en dessous. On bifurque sur la gauche, en direction du Hameau du Guillet. Une petite vingtaine de minutes de marche et de jolis points de vue plus tard… un petit pont sur la gauche signale « Étang de Fontmerle ». Attention, ça grimpe !

Quelques mètres plus loin (plus haut), arrivée sur l’étang, côté parking. Un petit — ou grand — tour de l’étang plus tard, et pourquoi pas une petite pause, à vous de choisir le chemin de retour.

Reprenez le même circuit en sens inverse pour 20 nouvelles minutes de marche. Ou optez pour la version courte par le chemin de la Chapelle, sur la droite, qui longe l’ancienne demeure de Pablo Picasso.

Et après quelques 45 minutes, retour au point de départ.

Les crèches de la ville de Mougins se sont regroupées au sein du collectif Arti’Chou qu’elles ont créé pour favoriser l’art et la créativité chez les tout-petits.

Cette idée est née d’un partenariat avec le service de la culture et Scène 55 et de leur envie de promouvoir la culture dans le milieu de la petite enfance. Des projets et échanges enrichissants pour les enfants et le personnel ont émergé.

Arti’Chou est déjà à l’origine d’un projet commun intercrèche, qui s’est conclu par une exposition au Lavoir du village que vous pouvez encore découvrir jusqu’au 31 janvier. Environ 75 enfants âgés de 2 à 3 ans ont participé à ce travail collectif qui laissait libre cours à la créativité de chacun avec pour seules consignes : le recyclage et/ ou ce que la nature met à disposition.

Le choix du village et de son lavoir, qui mettent à l’honneur toute l’année des expositions de qualité, était une évidence pour exposer les œuvres des petits mouginois.

N’hésitez pas à venir admirer leur travail !